ANALYSE RIPPLE : ARNAQUE bancaire ou RÉVOLUTION ?


Yo les cryptos, c’est Jonathan de la
chaîne “blocs”, aujourd’hui on s’attaque à un gros poisson c’est Ripple, dans le
monde de la cryptomonnaie Ripple fait souvent beaucoup parler de lui et on va
essayer de voir un peu ce que c’est que Ripple et pourquoi ça fait parler de lui
en particulier. On va voir que c’est très différent de Bitcoin et beaucoup de
novices se font avoir en pensant que Ripple c’est une sorte de Bitcoin
amélioré, ce n’est pas vraiment le cas.. Et enfin pour la première fois je vous
invite dès maintenant à mettre un petit like sur la vidéo puisqu’on tente
toujours de fournir du contenu de qualité et c’est toujours bien de donner
le petit like pour montrer l’intérêt pour ce genre de contenu. Alors aux
petits pouces bleus s’il vous plaît c’est très sympa ! Allez on commence la
vidéo. L’origine de Ripple date de 2004 donc c’est assez vieux, Bitcoin ça a
commencé vraiment en 2009. Alors Ripple donc c’est 2004. Ca a commencé à
Vancouver avec Ryan Fugger. Ensuite la technologie Ripple, a été reprise par
Chris Larsen et Jed McCaleb, alors Jed McCaleb est le créateur de Stellar
Lumens et c’est également le créateur de eDonkey c’est un système de partage de
fichiers en décentralisé. Donc il est assez connu et est éventuellement le
fondateur de Mt Gox. Le mec il est un peu sur tous les fronts.
Lorsqu’ils ont repris le projet Ripple ils l’on renommé en open coin et ils ont
poursuivi ce qui s’appelle le “Ripple protocol”. Aujourd’hui on connaît plus
sous le nom de “ripple net”. En 2013 Jed McCaleb a quitté la fondation Ripple
pour une raison un peu obscure lui même ne le dit pas et l’équipe de Ripple ne
le dit pas également. Puis la société Ripple c’est renommée en Ripple labs. En
terme de financement donc vu que Ripple ca date d’un petit moment il y a
eu beaucoup d’investissement autour de Ripple. Je vais simplement afficher ce que ça donne un peu au niveau des
investissements, puisqu’il y en a beaucoup. Alors faut rappeler que Chris Larsen qui
est au début du coup de Ripple qu’il a repris avec Jed McCaleb, c’est un “angel
investor” donc c’est quelqu’un de financièrement assez puissant et du
moins qu’un réseau d’autres gros investisseurs ça joue beaucoup sur les
investissements de base sur Ripple. Alors ça c’était l’entreprise
Ripple Labs, voyons voir maintenant ce que ça donne au niveau de la cryptomonnaie
qui a le ticker XRP. Premier petit point avant de commencer de détailler la
technologie, il faut relever un truc ce qui est
vraiment intéressant c’est les 40 milliards de jetons en circulation. Et on
voit que c’est même pas 50% des jetons totaux et c’est un des premiers trucs
qu’on va relever sur un peu les problèmes relatifs à Ripple. L’objectif
de Ripple, c’est un objectif qu’on retrouve assez fréquemment, surtout en ce
moment, c’est le même objectif qu’a Stellar Lumens, par exemple ou OMISEGO. Donc
l’objectif de Ripple est de fluidifier les échanges interbancaires
et les échanges entre les individus avec de la monnaie dite “numérique”. Pour bien
comprendre d’où vient cet objectif, il faut bien cerner que les transactions
interbancaires à l’international prennent du temps et coûtent cher.
Pourquoi sans aller trop dans les détails parce que ça serait long, c’est que pour
gérer des transactions entre une banque par exemple européenne et une banque
américaine ils doivent gérer sur leur cahier des comptes personnels, donc de
chaque banque. Ils doivent “nettoyer” la
balance, parce que ces banques là elles génèrent de la dette entre elles et elles
doivent compenser, c’est le terme. C’est pour ce faire d’ailleurs qu’elles utilisent
des chambres de compensation, elles doivent compenser la transaction
entre de la monnaie qui vient d’une banque par exemple celle qui gèrent de
l’euro en Europe et d’une autre banque qui gère par exemple des dollars aux
États-unis. La compensation sert juste à ne pas
perdre de l’argent puisque la transaction de valeur entre ces banques
se fait plutôt par la dette. Ce qui revient à dire que lorsque moi j’envoie
de l’argent à l’étranger, eh bien je suis groupé dans tout un
cahier des comptes qui est organisé par la banque qui va gérer mon transfert
et elle va devoir collaborer avec la banque de l’autre côté du continent, grâce à ce
système de compensation. Donc l’objectif de Ripple et de tous de toutes les
technologies qui sont un peu sur le même plan, cherche à proposer un système qui
ne nécessite pas tous ces procédés lents et surtout coûteux. D’abord Ripple c’est
“PSEUDO” décentralisé, c’est un truc qu’on entend souvent sans jamais trop
d’explications, pourquoi c’est “PSEUDO” décentralisé ? Tout simplement parce que
déjà c’est un système décentralisé de part son protocole il est décentralisé
de la même manière que Bitcoin. De ce côté là il n’y a pas vraiment de soucis.
Mais c’est la manière dont on engage des acteurs au sein du réseau qui n’est pas
vraiment décentralisé. Les acteurs du réseau de Ripple on les appelle les
validateurs ou “validator” en anglais. Eh bien ces “validators” sont des
acteurs qui sont définis par l’entreprise Ripple donc c’est
l’entreprise Ripple qui choisit les validateurs du réseau. Et à ce titre du
coup on n’est plus vraiment sur un système décentralisé qui n’a pas
vraiment de tête, c’est à dire pas d’organisation qui décide quoi faire du
réseau, là on obtient un système finalement qui a une fondation qui va
définir qui sera les validateurs au sein du réseau.
Alors je vous mets dans le mille, les validateurs aujourd’hui ce sont des
grandes entreprises ou des grands labos de recherche comme le MIT, il est
acteur au sein du réseau, c’est un validateur ou bien même des banques.
Mais attention, il faut soulever quand même ce point c’est qu’il y a également a
priori des particuliers, du moins ils ont un nom de domaine et un site personnel qui
laissent penser que ce sont des particuliers qui sont donc validateurs
au sein du réseau Ripple. Par ailleurs les validateurs
doivent suivre des règles qui sont stipulées par Ripple, ça s’appelle le
“rule book” pour le cas de Ripple. Comme à mon habitude je vais rentrer un petit
peu dans la technique sans aller trop en profondeur,
l’objectif c’est de bien comprendre les tenants et les aboutissants de Ripple,
pour bien cerner un peu les avantages et les inconvénients qu’on verra en
conclusion de cette vidéo. Alors concrètement qu’est ce qui se passe
quand un utilisateur réalise une transaction au sein du réseau ? Une
transaction est diffusée au sein du réseau entre tous les validateurs, les
validateurs contrôlent les transactions si elles sont bien formés et les ajoutent
dans un cahier des comptes. Ce qui s’appelle le “Ledger” en anglais je
réutiliserais ce terme là “Ledger”. Chaque validateur produit son Ledger avec
les transactions qu’il choisit. Ensuite tous les validateurs vont devoir voter
pour un Ledger afin de l’ajouter au sein du Ledger général du système
Ripple. Donc il y a un système de plusieurs Ledgers qui sont identifiés par
un identifiant par exemple “1 2 3” etc et le but des validateurs c’est d’ajouter à
chaque fois un nouveau Ledger pour continuer l’identifiant et qui sont
horodatées. Eh bien pour le valider, ils vont faire un consensus en votant pour le Ledger le plus propice à être validé le plus le mieux
formaté. Donc ils utilisent de la probabilité pour valider également mais
en tout cas au bout d’un moment il y a un consensus entre tous les validateurs
pour valider un Ledger. Donc un Ledger contient plusieurs transactions il n’y a
pas de preuves de travail c’est quelque chose qui ressemble plus à de la preuve
d’enjeu mais c’est pas vraiment de la preuve d’enjeu, ça reste toujours un
système avec du vote. Un autre concept qui exploite le réseau
Ripple avec tous ces validateurs ça s’appelle les “get away” ou en français on
pourrait traduire ça en “passerelle”. Alors les passerelles ce sont des institutions
tout comme les validateurs qui sont choisis par l’entreprise Ripple et
qu’ils doivent respecter un ensemble de règles qui sont intégrées au sein du
réseau et qui permettent de faire entrer de la valeur dans le réseau Ripple et
sortir de la valeur du réseau Ripple. Comment ils feraient rentrer de la
valeur, ils le ferait rentrer par exemple avec de l’or. Faire rentrer de la valeur
dans le réseau Ripple avec de l’or et faire sortir de la valeur de Ripple avec
de l’or en retour. Ça c’est dans un monde idéal où on échangerait vraiment de l’or
ça reviendrait à moi je vendrai de l’or contre du Ripple pour pouvoir utiliser
le réseau Ripple. Ça serait dans le monde idéal, en réalité ils utilisent un
système assez connu dans le monde de la finance, ça s’appelle le “IOU” alors à “IOU” ça veut dire “I owe you”, ça
veut dire “je te dois quelque chose”, c’est un système de contrats informels,
donc c’est le même système de contrat que je pourrais écrire en coin de table je
te dois x euros par exemple contre telle ou telle quantité d’or voilà un exemple.
Eh bien ils utilisent ce système de contraintes informels entre ces
passerelles pour pouvoir injecter de la valeur au sein du réseau Ripple. Donc ça
c’est des choses qu’un utilisateur ne verra pas, mais c’est le fonctionnement
en interne de Ripple. Typiquement, c’est comme ça qu’ils vont gérer la
transaction de valeur entre de l’euro et du Ripple et inversement entre du
Ripple et de l’euro. C’est par un système de dette.
On retourne un peu à de la monnaie-dette. On va passer un peu sur le système de taxes qui me semble intéressant à observer. La taxe sur Ripple existe de deux formes
différentes il existe une première taxe qui
s’appelle “la taxe de transaction”, donc c’est une taxe comme pour Bitcoin en
fait c’est une taxe qu’on inclut dans une transaction. Pour le cas de bitcoin
ça permet de récompenser les mineurs qui entretiennent le réseau, pour le
cas de Ripple, ça sert à ne récompenser personne puisque cette taxe est
détruite. Littéralement je parle bien de jetons
XRP qui sont détruits au sein d’une transaction.
C’est pour ça d’ailleurs que le total suply est de 99 milliards etc etc
avec un chiffre pas rond quoi, alors que le total à l’origine était de 100
milliards, en fait il y a eu donc 99 milliards c’est parce que il y a eu des
taxes ont été supprimés depuis donc des jetons Ripple totalement supprimés. Ce
qui pourrait vouloir dire que on a affaire à une monnaie déflationniste. On
va revenir un petit peu après pour savoir un peu comment sont distribués
les jetons et concrètement ça fait de Ripple pas vraiment une monnaie
déflationniste, c’est plutôt l’inverse elle est plutôt hautement inflationniste. Et
enfin une autre taxe qui est beaucoup plus simple à comprendre du coup, c’est
la taxe pour les fameuses passerelles qui permet d’échanger de la valeur du
monde réel avec x valeur, contre de la valeur dans le réseau Ripple, eh bien
simplement cette taxe s’élève à 1 % de la valeur à échanger. Ah et j’ai oublié
d’évoquer pour la taxe sur les transactions c’est une taxe qui varie
puisqu’elle est votée entre les différents validateurs du réseau pour définir une
nouvelle taxe, donc ils ont intégré un système de vote plutôt équitable,
je vais pas revenir dans les détails par rapport à ça mais voilà, la taxe peut
évoluer en étant votée au sein du réseau même, donc sous un principe de consensus.
Et là on va parler d’un truc très important c’est la manière dont sont
distribués les jetons XRP, les jetons de Ripple. Eh bien je veux arrondir il y a 55
milliards de jetons qui font partie du “escrow” je vais expliquer ce
que c’est l'”escrow”, il y a 6 milliards qui sont détenus par l’entreprise
Ripple, et le reste il est déjà distribué au sein du réseau. Alors on va
juste s’intéresser aux “escrow” parce que les jetons distribués on se doute bien que ce sont des jetons distribués au sein du réseau que ce sont des jetons distribués au sein du réseau, et les 6 milliards de tokens on sait bien que c’est des tokens détenus par l’entreprise Ripple. Alors
le système escrow très simplement c’est un système de transaction avec
trois parties, alors trois parties je vais prendre un exemple très simple, on
va dire que moi je veux envoyer de la valeur à Gérard, j’ai le choix de lui
envoyer directement de la valeur mais je veux qu’il reçoive cette valeur
que à une certaine condition eh bien à ce moment là je peux faire appel à un
troisième parti qui n’a pas vraiment d’intérêt à être dans les intérêts de
Gérard ni intérêt à être dans mon intérêt si éventuellement il voulait
tricher eh bien ce troisième parti il va interroger moi et Gérard sur la
condition de distribution de la transaction. On se met d’accord sur la
condition de la transaction admettons je veux que ce soit envoyé à tout prix sous
deux jours et que je peux annuler avant. Eh bien à ce moment là je dis à ce
troisième parti tu n’envoies à Gérard que après deux jours que si je ne t’ai
pas dit d’annuler avant ces deux jours. Eh bien voilà il va s’occuper de ça il y
garde l’argent pendant deux jours, si je n’ai pas dit d’annuler il va envoyer
l’argent à Gérard ça c’est le système escrow, ça permet de gérer des
transactions avec un troisième parti. Ça ressemble un peu à un système de
contrat intelligent en un peu moins évolué à mon avis. Et ça justement l'”escrow” donc c’est 55 milliards de jetons plus les 6 milliards de que détient la
société Ripple, eh bien ça fait à peu près 60 % de jetons détenus par la
société Ripple, parce que le système escrow appartient à Ripple,
ça n’appartient pas à plusieurs personnes il n’y a pas vraiment de consensus autour de l'”escrow”, c’est réellement détenu par Ripple, et là ils sont pas très clairs
sur ce qu’ils font concrètement avec ce système “escrow” et à mon avis mais ça
c’est mon interprétation j’ai l’impression qu’ils veulent garder
ce système escrow pour gérer l’inflation au sein du réseau un peu
comme avec le système de quantitative easing au sein de la monnaie fiduciaire
j’ai l’impression qu’ils cherchent à peu à faire ça. Donc ils sont pas très
clairs sur ce sujet là tout comme ils ne sont pas très clairs au sujet de la
manière dont les passerelles vont gérer la valeur avec les contrats informels de
dette donc voilà ça fait deux choses un peu ambigues au sujet de Ripple. En
conclusion Ripple c’est la même proposition que OMISEGO que Stellar
Lumens par exemple ils cherchent à fluidifier les transactions
interbancaires. Mais il le fait vraiment différemment de
Stellar Lumens et de OMISEGO par exemple. Et ce qu’il faut également
retenir d’important c’est que Ripple ça n’a absolument rien à voir avec
Bitcoin pour tous les points que j’ai évoqués précédemment.
Alors les avantages de Ripple c’est qu’il intègre le principe de KYC (know your customers), c’est un truc très en vogue sur la régulation de la
cryptomonnaie c’est le fait de pouvoir gérer l’identité des parties qui échangent,
qui utilisent la monnaie pour échanger et en l’occurrence vu que Ripple est
proche des banques eh bien Ripple bénéficie de ce principe qu’intègrent
déjà les banques évidemment. Et ça s’accorde bien avec leur
système de messenger qui s’appelle xCurrent, qui n’est pas vraiment sur le
réseau Ripple net c’est pour ça que je n’ai pas vraiment évoqué mais c’est un
système de messenger qui permet entre les banques de se notifier que tel
utilisateur veut échanger telle chose et ça permet entre les banques
internationales de pouvoir suivre les clients. Donc encore une fois ça pourrait
paraître un peu négatif mais en réalité c’est beaucoup plus proche de la
régulation que n’importe quelle cryptomonnaie pseudonyme ou anonyme
évidemment. Un autre avantage et ça clairement c’est ce qui fait la
publicité de Ripple, c’est que c’est rapide et peu coûteux. Ripple prétend
pouvoir gérer plus de 1500 transactions par seconde, à savoir que visa en gère à
peu près 4000 donc on est plutôt sur des statistiques plutôt pas trop mal. Et avec
tout ça c’est que Ripple est beaucoup plus proche de la réalité du terrain au
niveau de la finance évidemment puisque c’est très raccord
avec les banques. Et en inconvénient donc il y en aurait beaucoup mais je les ai
plutôt évoqué sur la fin avec le système par exemple du “IOU” qui n’est pas très
clair on ne sait pas comment ils vont gérer ce système de dette
honnêtement ça ressemble un peu à de la monnaie dette transformée en une
monnaie numérique c’est un peu abstrait honnêtement ce
système et donc ça pour moi c’est un inconvénient je n’aime pas trop les
zones d’ombres à ce sujet. À savoir que sur leurs papiers ils le stipulent
eux-mêmes encore une fois il y a les sources en description et sûrement je vais
affiché un petit screen du texte : c’est qu’ ils annoncent bien que les passerelles
peuvent n’avoir qu’à peu près 10 $ de XRP et pouvoir réaliser des échanges
entre de la valeur du monde réel de l’or du cash n’importe quoi et la valeur
XRP, ils n’ont besoin que de 10 $ de XRP. C’est à dire qu’ils n’ont pas besoin
de stocks de XRP pour gérer cette valeur, et ça c’est un point qui montre
que effectivement on est plutôt sur un système de dette. Egalement le système
escrow mais on n’est pas vraiment sûr de comment il gère ça a priori c’est
géré par Ripple mais j’ai pas vraiment trouvé de chose qui
le dise clairement, bon c’est encore un point encore une zone d’ombre en fait
qui fait que pour moi ça reste un petit inconvénient.
Je dirais même un gros inconvénient. Et un dernier point c’est un pouvoir qui est
donné aux passerelles qui permet de geler une transaction selon le profil de
la personne qui est incluse dans la transaction, soit celui qui envoie ou soit celui qui reçoit la transaction. Eh bien ça c’est un problème
puisque c’est quelque chose de pas neutre, en fait on peut parler de
discrimination attention je parle pas de discrimination raciale je parle de
discrimination de la “donnée”, c’est qu’un utilisateur peut être refusé d’envoyer
de la valeur parce que il serait discriminé par une passerelle pour x
raisons parce que la passerelle estimerait que l’individu qui veut
envoyer de l’argent est un mauvais payeur ou par exemple pourrait estimer qu’ il
fait des transactions qui n’entrent pas vraiment dans les règles de cette
passerelle. Parce que chaque passerelle peut
stipuler ses propres règles à savoir que chaque passerelle doit suivre la règle
du territoire où elle se situe, une passerelle qui situe en France eh bien
doit respecter la loi française eh bien ça peut très vite discriminer
des transactions et on se retrouve un peu au même système que le système
bancaire. Alors nous européens on n’a pas trop de soucis en général en Europe on
peut se créer un compte en banque et encore il y a des gens qui sont
interdits bancaires qui peuvent pas se créer de compte en banque en Europe mais
en tout cas pour les pays comme l’Asie du sud-est avec OMISEGO c’est
quelque chose de largement mis en avant c’est que beaucoup de personnes ne
peuvent pas créer de compte en banque parce que ce n’est pas avantageux parce
qu’il y a des inconvénients et parfois parce qu’ils ne peuvent simplement pas à
cause un peu de systèmes quelquefois discriminatoires. Voilà c’est tout pour
Ripple, j’espère que ça vous a donné un peu une
idée de ce que c’est concrètement Ripple, alors de mon côté ça se ressent
peut-être je suis plutôt négatif mais au début je suis objectif sur ce que fait
Ripple, quand je dis par exemple que c’est “PSEUDO” décentralisé c’est réellement
le cas c’est réellement “PSEUDO” décentralisé. Puis vers la conclusion
évidemment je donne mon avis puisque le système “escrow” et le système de la
gestion de la dette c’est quelque chose qui n’est pas clair donc on peut que
donner notre avis sur ce qu’on peut interpréter avec le peu d’informations
qu’on peut obtenir. Pour l’heure, je vous invite à mettre un petit like et à vous abonner à
la chaîne si ce n’est pas fait, portez vous bien, c’était Jonathan et je vous
dis à bientôt !

34 thoughts on “ANALYSE RIPPLE : ARNAQUE bancaire ou RÉVOLUTION ?

  1. On peut devenir validateur. Je peux le faire perso. Pour le moment, je n'ai pas d'intérêt à le faire seulement ça coûte de l'argent (un peu pour la location du datacenter) et ne rapporte rien, toutefois cela peut changer un jour… Bonne vidéo, merci ! https://medium.com/@WietseWind/how-to-run-a-ripple-validator-digitalocean-7e5fca1c3d77

  2. Ya rien d'objectif et assez peu de recherche concernant l'escrow… Tu n'a jamais ete un fan de ripple et XRP et ca se voit dans la video. Apres c'est ton avis et je le respect, mais vraiment, Ripple dispose de 5% de tout les tokens, 45 sont dans des escrows et sont mis a la vente chaque mois, et si invendue, retourne dans l'escrow… Une façon d'éviter qu'une seule grosse baleine dispose de tout les tokens. L'escrow ne lacheras jamais tous oes XRP sur le marcher, ca c'est du pure FUD. Ensuite oui il existe enormement de validator particulier , et ces validator on depassé les 50%… Donc c'est totalement décentralisé. Concernant la destruction des tokens, il a ete prouvé qu'avant que la moitier des tokens disparaisse, il faudrait quelques centaines d'années. Concernant l'escrow egalement, il y a une sorte de regle de holding pour les acheteur. Et tu a tord, XRP pourras géré jusqu'a 50 000 transaction par semaine. Meme si tu n'est pas fan de ripple, ajoute sur twitter quelques membre de la XRP community, ils partagent des info tres pertinente de source sur et verifiée. En tout cas bonne journee!

  3. Salut, merci pour la video du Ripple.
    Je cherche depuis un moment une explication sur le Holo (HOT) et la Holochain, en français. Pour l'instant tout cela reste très flou, entre ceux qui expliquent que c'est une escroquerie et ceux qui sont super enthousiastes, il est difficile de se faire un avis. Pourrais tu m'éclairer sur son fonctionnement, STP. Merci.

  4. Merci 🙏🏼 pour votre analyse, qui prouve, pour ma part, que les banques préparent de longue date le nouveau système financier mondial qui va remplacer celui actuellement en place. Un gouvernement mondial avec un système financier mondial pour un nouvel ordre mondial !🤨 La crypto monnaie ne sera pas notre voie de sortie. Il faut repenser les échanges de valeur réelle sans l’utilisation d’une monnaie quelle qu’elle soit ! L’argent est une énergie luciférienne réveillant les plus bas instincts dans la nature humaine…cupidité, jalousie, pouvoir et possessions…ainsi que tous les traumatismes….peur du manque, de la misère, absence de sécurité….

  5. Vidéo topissime.
    Bitcoin Ethereum EOS et maintenant Ripple des grosses pièces bien connues, mais je suis curieux de connaitre votre avis sur une pièce que j'apprécie le Litecoin.
    Et sur le réel intérêt des versions cash ou classic des grosses pièce (en gros votre avis sur les pièces disponible sur Coinbase ).
    merci.

  6. Comme toujours , super vidéo ! Je suis assez d'accord avec toi , ripple n'est pas ce qu'il prétend et j'aime pas fort ! Je ne sais pas si c'est possible pour toi de faire une vidéo sur tether , ça a l'air de bouger ! Bonne semaine à toi !

  7. Je n'aime pas XRP. Comme tu le fais remarquer, la fondation garde la majeure partie du supply dans des circonstances très troubles. Gros signal rouge imho.

  8. Etude très fouillée…bravo, tu es toujours aussi convaincant !
    Donc si on comprend bien, c'est un système pour les pros et les spéculateurs cryptos.

  9. Salut j'adore tes vidéos. tu explique super bien les choses. Je connais a peine le bitcoin et son principe. Mais la j'en sais beaucoup plus sur les cryptos!!

    Continu comme ca t'es au TOP

    C'est nul le RIPPLE surtout ceux qui crois qu'il va atteindre 1000 Dollars lolll

  10. Salut . Et merci pour la vidéo. En tant que personne parlant essntiellement de #XRP , je me permets de commenter :
    Il y a certains points justes, et il y a aussi certains points inexactes :
    1) d'abord, merci de parler de @Ripple. Comme a dit Chris Larsen, "hate it or love it, #XRP will succeed".
    2) Il y a plusieurs informations erronées concernant la centralisation par exemple : #XRP est plus décentralisé que #ETH et #BTC. @bgarlinghouse l'a encore dit ici : https://twitter.com/BankXRP/status/1047160832960999425
    3) D'ailleurs, #BTC est tellement centralisé que 3 pôles de mining en Chine contrôlent tout
    4) Beaucoup d'investisseurs #ETH et #BTC ne veulent pas entendre parler de cela car ils ont lourdement investi sur #BTC
    Je parle de cela en détail sur mon twitter : @XRPRIPPLE2

  11. ripple est une révolution pour les banques surtout, c'est sur (ce qui ne les empêchera pas de nous faire payer des frais de transactions bien sur) ripple n'est a proprement parler pas une crypto comme on l'entend pour les cryptomaniac, mais ce qui est sur c'est que pour les banques c'est révolutionnaire, donc forcement intéressant pour les spéculateurs, crypto, bonne vidéo 😉

  12. Ah quand la prochaine vidéo sur OMG ? Car comme ta dit c'était une cryptomonaie qui vous tenais à cœur donc merci

  13. c'est interessant de voir que sur Circle invest (start up de goldman sachs) on peut pas investir sur XRP ils l'ont pas selectionné. Ils ont mis d'autres comme stellar & qtum.

  14. De toute façon, depuis que Ripple fait ami-ami avec les banques ça sent mauvais. La crypto est là pour que le peuple reprenne le contrôle de ses économies…

  15. Ripple s'associe avec les banques et autres institutions et détruit l'idée de la non gouvernance qui évidemment convient à notre système centralisé qui est en total opposition avec la communauté éclairé

  16. Ripple XRP ou Stellar XLM ? Beatles ou Rolling Stones ? Stellar serait une tortue et Ripple un lièvre. De mon point de vue la fondation Stellar est plus solide avec tout un écosystème qui se met en place. Cependant XRapid de chez Ripple pourrait faire monter les volumes d'échange de façon drastique. L'avenir nous dira qui sera le ou les gagnants. La météo des cryptocurrencies n'est toujours pas prévisible…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *